EDUCATION POUR TOUS

EDUCATION POUR TOUS

La hantise du 11 septembre

La date du 11 septembre s’est imposée dans les mémoires de plus d’un pour une raison assez simple. En 2001, les Etats Unis d’Amérique ont été frappé par un attentat terroriste, ce qui les a valu un mort d’hommes importantes. Depuis lors, parents, amis, familiers et sympathisants du peuple américain commémorent dans une certaine mesure cette date.
Ce matin, il m’est venu sans effort aucun de penser à cette date et de porter en même temps dans mes humbles prières toutes ces personnes innocentes qui ont perdu leur vie dans cet attentat. Une fois ces pensées mélancoliques parties, je me suis posé la question de savoir pourquoi devrons nous porter la date du 11 septembre dans notre Coeur? N’y aurait-il pas une quelconque influence qui nous pousserait à la porter? Sommes-nous aussi sensibles aux problèmes de l’humanité au point oú il faut instituer un jour pour pleurer les victimes de violence ou des attentats?
Nous pensons que le 11 septembre 2001 comme le 21août 1986, le 26 septembre 2002, le 12 janvier 2010 et le 11 mars 2011 ont toute leur raison d’être commémorer. Pourquoi devrons .nous marquer une minute de silence dans la quasi totalité des écoles du monde pour penser aux victimes du 11 septembre quand nous sommes incapapbles de le faire pour de nombreuses personnes qui meurent de faim dans le monde, qui souffrent des violences, de haines, de discrimantions et de ségrégations? Faut-il arrêter un jour dans l’année pour pleurer nos morts? Si tel est le cas, ne passerons-nous pas le temps à pleurer quand nous savons que dans le monde, il ne se passe pas un jour sans que nous soyons informés d’un attentat dans un supermarché, dans une école, dans un lieu public?.
Le 11 septembre aurait-il donc quelque chose de différent ou alors les personnes innocentes qui ont laissé de leur vie dans cet attentat étaient-elles différentes de celles qui meurent chaque jour? Etaient-elles différentes des victimes du naufrage du “Joola” au Sénégal? De celles de la catastrophe du Lac Nyos au Cameroun, du séisme en Haïti ou du récent tremblement de terre au Japon?
Tout porte donc à croire que l’Impéralisme continue tranquillement et sans gêne son chemin car lorsqu’il s’agit de pleurer les morts des Etats Unis ou d’un de ces pays du G8, c’est tout le monde qui doit se sentir interpeler. Loin d’être antipathique, il est juste nécessaire que le sentiment altruiste et le príncipe d’humanité soient une affaire de tous et non de quelques uns.
Cette petite réflexion loin d’être une polémique ou une incitation à quoi que ce soit se veut toute objective. Il est donc important pour nous de nous poser chaque fois la question de savoir si le principe d’humanité doit s’appliquer à quelques victimes. Si tel est le cas, que dirions-nous des autres personnes innoncentes qui meurent chaque jour? Quel príncipe devrions nous leur appliquer? Y aurait-il une catégorie de personnes qui mériterait de mourir sans que le monde s’en souviennent comme en ce jour du 11 septembre? Si oui, qui peuvent être ces personnes? Et si non pourquoi, ne commémorons-nous pas mondialement toutes les personnes qui meurent dans les pays en guerre?
Clément TSANGA

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres