EDUCATION POUR TOUS

EDUCATION POUR TOUS

L'éducation traditionnelle en Afrique Noire: cas des Beti du Cameroun

L’éducation traditionnelle africaine repose sur des bases solides telles que la formation au savoir vivre, au savoir faire et au savoir faire faire, respectivement la sociabilité, la technique et le leadership. Cette éducation passe par la prise en compte de l’individu en tant que personne, de la communauté et de la société. En ce sens nous dira Rigobert Mbala Owono que l’éducation de l’africain « n’est pas un fait individuel mais un fait collectif, un fait social parce qu’elle met l’enfant en contact avec une société donnée » .
En choisissant de parler des Béti du Cameroun, nous voulions éviter le fameux piège qui consiste à prendre un cas isolé de l’Afrique pour l’attribuer à tout le continent. Toutefois nous avons noté quelques ressemblances avec d’autres peuples africains c’est pourquoi par moment nous aurons à parler du système éducatif Afrique sans plus entrer dans les spécificités.
Qui sont les Béti ? Parler de ce peuple, n’est pas chose aisée à cause de la diversité des conclusions sur les recherches menées par les hommes de science sur les origines de ce peuple de migrants. Rigobert Mbala Owono place cette complexité dans les « déterminations historico-géographiques et culturelles » de cette ethnie. Toutefois, deux hypothèses beaucoup plus probables et significatives nous donnent une justification des origines historiques [des Béti]. La première s’appuie sur une légende ancienne qui remonte dans la Haute Egypte à l’époque d’Akhenaton, et la deuxième sur l’histoire d’un peuple .
Ce qui nous intéresse ici, ce n’est point l’histoire du peuple Béti, mais leur éducation et à travers elle, l’éducation en Afrique Centrale. L’éducation repose sur un certain nombre de critères liés aux principes, aux moyens, aux techniques et au contenu que procure la société traditionnelle. Parmi les finalités visées par cette éducation, nous avons la liaison très intime avec la vie, son caractère complet et ses méthodes pragmatiques et naturelles, sa cohérence interne, sa progression graduelle et sa continuité, son enseignement attrayant et amusant et, enfin son caractère démocratique. La communauté joue un rôle indispensable dans l’éducation traditionnelle en Afrique. Elle est prédomine sur l’individu et lui évite la propriété privée qui est parfois source d’égocentrisme. Elle éduque l’individu au partage et à la « solidarité responsable » . Celle-ci considérée comme une notion ayant des devoirs réciproques entre les membres, et qui donnait droit par exemple à la nourriture gratuite, à un gîte, à une aide désintéressée, à une protection spontanée ou qui obligeait au travail commun, au partage des peines ou de la joie par la communauté .
Chez les Béti, le cadre familial prédispose l’enfant à connaître son arbre généalogique car, ce dernier est la « source historique la plus précieuse dans l’éventail qu’offre notre tradition orale » . Un autre aspect très important dans l’éducation Béti est le « Rite de passage » , traditionnellement appelé l’initiation. C’est le moyen par lequel l’individu passe pour acquérir « la pédagogie rituelle et le code moral » . Ce rite nous dira Rigobert Mbala est composé de cinq grandes étapes : l’étape avant la naissance, celle de la naissance au sevrage, des stades de développement et de division sexuelle du travail, des classes d’âges et activités ludiques et enfin de la pédagogie rituelle et du code moral. Nous comprenons dès lors pourquoi il est souvent dit que l’éducation en Afrique est une ‘éducation intégrale’. Nous avons présentés certes des aspects physiques de cette éducation mais il nous revient aussi de nous appesantir sur l’oralité car elle est l’élément clé de l’éducation traditionnelle en Afrique.

Clément TSANGA

Un bel article. Sauf que nous devons tous et toutes entant qu’africains que notre système éducatif traditionnel est basé sur la violence, une violence éducative qu'il faut éradiquer par tous les moyens pour pacifier progressivement nos société définitivement. Avec foi. Salutations

slt très cher Mamadi.
Je conviens avec toi au sujet du style d'éducation que nous avons en Afrique.
Il est vrai que d'un lieu à un autre, les réalités changent. Même en Afrique, l'éducation n'est pas tjrs conçue de la mm manière. Donc les efforts doivent se faire bcp plus au niveau contextuel.
Décider déjà de prendre comme clé de voûte l'éducation est en quelque sorte entrer dans l'aire du changement social.
Clément

0 appréciations
Hors-ligne
« Le domaine de l’éducation est pour toute société la pierre angulaire de la
construction de son avenir. L’éducation traduit les tendances et les
options présentes dans la société et en même temps elle constitue un
processus de projection dans le futur » (Idé Boubé Abdoulaye)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres